lundi 6 juin 2011

@yezzifokk pirate le Printemps des Zarts de la Marsa



video

Je n'ai pas la moindre sensibilité artistique envers l'art contemporain, c'est un fait. D'habitude, j'ignore simplement la poubelle recomposée en épouvantail vendue à 5000 dinars dans le genre d'expo où l'on fait de la branlette pseudo-intello et où l'on cite des terroristes intellectuels comme Luc Ferry pour parler d'Esthétique. Après tout, vendeurs et acheteurs font ce qu'ils veulent de leur temps et de leur argent. 

Mais cette année, le printemps des Zarts de la Marsa était en quelque sorte une provocation :


-Des "œuvres" qui récupèrent la révolution pour la gloire et la bourse des "artistes". Le hic ? Récupérer la révolution après la révolution ou étiqueter une photo de canapé rose du type catalogue de boutique d'ameublement avec le mot "revolution", juste pour surfer sur la vague m'indigne.

-Des déchets bricolés vendu hors de prix alors que Redeyf agonise.(ce n'est pas un super argument oui, mais bon, c'est la société de la distraction et de consommation qui m'indigne)

-Bien que le P. des Arts ait commencé le 27 mai, une totale indifférence envers ce qui se passait depuis le 3 juin à Metlaoui régnait dans les lieux. Pas un mot affiché. Juste des prix à 4 chiffres.
Pour ceux qui l'ignorent et les autres qui s'en foutent, il y a eu au moins 15 morts et plus de 100 blessés dans des affrontements tribaux sur lesquels plane l'ombre des ex-RCD'istes. Pour en savoir plus : Nawaat

Nous devons cette Révolution, avant tout, à nos concitoyens du Centre et du Sud du pays ; ceux-là mêmes qui ont transcendé le régionalisme et le clivage Nord/Sud en décembre et janvier dernier et payé le plus grand tribut de sang pour nous tous.


Alors, d'une manière pseudoooooooooooo "artistique", j'ai improvisé une exposition au palais de la Abdellia...

PS : le monde ne s'arrêtera jamais pour réparer les injustice et ressusciter les morts, mais nous, on peut faire preuve de reconnaissance et d'un minimum de savoir être.


Suite imprévue...
Sensibilisé à la question par ce post, le grand plastoksien Julian Concumbers  a décidé de contribuer à sa manière au mouvement contestataire Art Plastoc. Merci Mr Concumbers :








24 commentaires:

  1. CC @yezzifok, un coup de chapeau pour l'idée d'une bouteille en plastique :)

    RépondreSupprimer
  2. en réalité, je n'ai pas trouvé ou jeter la bouteille, c'est ce qui m'a donné l'idée :)

    RépondreSupprimer
  3. Hahaha j'adore comment tu casses le mythe de l'intellectueur là ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Moi j'aurai pissé dedans quand même, histoire de mettre du mien ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Hassen Saies, peintre amateur de formation GRH:

    Merci Kerim pour avoir traité de ce sujet si particulier et souvent négligé.
    Comme disait mon ami Seif Eddine Nechi "tant que l'art en Tunisie continue a se limiter à reproduire Sidi Bou Said, la "tabia"(mta3 el hendi)et s'expose pour des pseudos intellos à La Marsa,On ira nulle part!" c'est absolument vrai!
    J'ai visité pas mal d'expositions après la révolution et je peu vous garantir que rien n'a changé! C'est toujours les mêmes faces d'intellos, les mêmes méthodes merdiques (peinture et sculpture)aucune innovation... ah oui j'ai oublié, on a finalement trouvé un autre sujet plus intéressant que Sidi Bousaid; La révolution! Mais putain j'arrive pas à comprendre comment ça peut vous inspirer pour faire des trucs artistiques!!! moi depuis le 14/01 j'ai presque rien fait en peinture, je me sens pas bien, ça se comprend non?! j'ai du mal à trouvé de l'inspiration avec tout ce qui se passe autour de moi, même si j'ai rien à foutre de la politique! mais le malaise est là et ça ne demande pas vraiment une sensibilité super artistique pour être touché par ce malaise!
    Le fait de regarder les info et faire un tableau à base d'images de meurtre ou d'actes révolutionnaires n'a rien d'artistiquement révolutionnaire! Il faut trouver d'autres sources d'inspirations! L'art c'est une évasion et non une reproduction d'une réalité "moche"!
    Pour finir, je dirais qu'il faut revoir les prix des ouvres d'art faites par les artistes tunisiens, parce que ,franchement, c'est de la merde! Vous qui voulez avoir une œuvre artistique chez vous, renseignez vous sur ce que font les autres, dans d'autres pays, vous allez découvrir le comble de la médiocrité du niveau Tunisien! N'achetez plus ces merdes, et vous allez voir comment ça va changer!

    RépondreSupprimer
  6. La révolution n'a hélas pas "touché" l'art, mais les "pseudo" artistes à 2 balles ont essayé et essayent tjrs d'ailleurs de "vendre" la révolution! Bien vu comme d'habitude Kerim je partage l'article et zinga je partage ta colère!

    RépondreSupprimer
  7. La Révolution n'est pas une marchandise; pas plus que le sang des martyrs

    RépondreSupprimer
  8. L'expo n'avait pas débuté fin mai? avant les affrontements à Metlaoui je pense

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  10. @daddou : le propos n'a jamais été d'annuler l'expo à cause des évènements. Il s'agit de sensibiliser contre les actions des profiteurs qui veulent se faire du fric sur la révolution.

    @Hajer : le propos principal est la récupération de la Révolution. Ce qui suppose que les artistes soient dans l'engagement citoyen n'est-ce pas ?
    Or, la totale indifférence envers ce qui se passe à Metlaoui, nous démontre qu'ils ne sont aucunement dans cette démarche. Bien au contraire ils s'engagent pour leur gloire et leur poche.
    La récupération ne concerne pas que les plastoksiens (heu, pardon, plasticiens :)), elle concerne les politiques,les voyagistes, les pseudo-photographe et les gens du théâtre et de la musique encore plus.
    Mais en fouillant dans les posts de ReadWriteWorld, tu verra que je ne fais pas de favoritisme et que je m'indigne de tous les récupérateurs :)
    e

    RépondreSupprimer
  11. yezzifokk chapeau bas pour ta prestation artistique, j'appellerais bien cette oeuvre "solitude d'une âme écrasée"... En espérant revoir ton talent artistique prochainement, peace

    RépondreSupprimer
  12. @fille dérangée : merci :) vraiment marrant ton blog :)
    http://deliresdunefillederanger.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  13. Les tiens aussi :) je viens d'en faire le tour...
    Bravo

    RépondreSupprimer
  14. Je sais bien, mais l'arrogance et l'égocentrisme
    sont des données INDETACHABLES du marché de l'art :) Etant donné que dans le pire des cas la personne gagne de l'argent (qu'une personne aura bien voulu lui donner!), sans tirer à soi la couverture médiatique, le dommage est plutôt limité non? Autre chose, l'indifférence envers Metlaoui, elle est certes condamnable, mais honnêtement, qu'est ce qu'un artiste peut faire qu'un citoyen ne peut pas?

    RépondreSupprimer
  15. "l'artiste" peut rester indifférent comme tout citoyen. Mais ces "artistes" grimpent mochement sur la vache (yarkanoun 3ala Ethawra)en jouant la carte citoyenne. S'ils veulent faire dans l'engagement, qu'ils s'engagent sur les questions révoltante et pas post-révolutionnaire : metlaoui, les snipers qui n'existeraient plus, la flicaille qui se pense au-dessus du droit...

    RépondreSupprimer
  16. J'ai aimé les photographies et le clip. Mais je pense que t'as pas filmé le pire de ce qui était exposé! la grosse décharge au milieu du patio...Qui est à blâmer? les artistes qui ont eu la chance de se retrouver exposés là, ou bien le curator/conservateur de l'exposition pour son choix des "oeuvres"?

    RépondreSupprimer
  17. @maldeterre : tu as bien raison, je n'ai pas filmé le pire de l'imposture et de l'opportunisme.
    Le curator n'a peut-être pas eu grand choix et a fait avec ce qu'il a trouvé sous main. Ca n'excuse pas une certain manque d'éthique à mon sens...
    Pour les "artistes", no comment

    RépondreSupprimer
  18. Merci, c'est exactement ce que j'ai dit en sortant. à part deux ou trois choses (photos qui ne parlent PAS de révolution), c'est de l'opportunisme de bas de gamme, aucun sens esthétique, tout simplement absence de toute souffrance de la part de ceux qui se disent des artistes et qui sont des pourris gâtés hérités directement de Ben Ali.

    RépondreSupprimer
  19. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Contrat Creative Commons
readwriteworld de readwriteworld est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Partage à l'Identique 3.0 non transcrit.
Basé(e) sur une oeuvre à www.readwriteworld.blogspot.com.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à www.readwriteworld.blogspot.com.