mercredi 29 juin 2011

Le mystère des faux salafistes : qui se cache derrière cette violence ?

Ces derniers jours ont été marqués par plusieurs actes de violence commis par des individus unanimement décrit comme des "salafistes" par les mass-médias tunisiens. Vrais obscurantistes, l'appareil sécuritaire et sa police politique, les RCD'stes, qui est derrière tout ça ?

Les évènements :

Dimanche 26 juin, un groupe de délinqent a attaqué le cinéma AfricArt en menaçant de mort les spectateurs venu assisté à la projection de deux films dont l'un traite de la question de l'athéisme en Tunisie. Pour en savoir plus sur cette affaire : Terrorisme à l'Africart : A qui profite le crime ?

Lundi 27 juin, un groupe de "barbus" a empêché des touristes de visiter la grande Mosquée d'Okba à Kairouan. Le même jour, toujours des barbus, obligent des baigneurs à quitter la plage en leur promettant un été sanglant.

Mardi 28 juin, un groupe de "salafistes" manifeste devant le tribunal de première instance de Tunis pour faire libérer les 7 terroristes arrêtés par la police après le saccage de l'AfricArt.

Sans remettre en question l'existence d'obscurantiste religieux dans notre beau pays révolutionnaire, (vous n'avez qu'à assister à un meeting d'Ennahdha 2011 pour vous rendre compte que le public est souvent là pour écouter un prêcheur lui offrir le paradis et non pas un politicien qui lui propose un projet de société), certains indices nous laissent perplexes quant à la réalité de ces "salafistes".

D'abord, le salafisme qui se subdivise en deux courants distincts, n'est pas un phénomène nouveau. Son histoire le classe plutôt dans la catégorie non-violente du salafisme de prédication. Et bien que cette première forme n'est pas férocement opposée au salafisme djihadiste, elle constitue souvent une première étape dans l'engagement idéologique de ses partisans. Or, ce qui est tout de même curieux dans l'apparition des ces prétendus "salafistes", c'est l'absence de cette phase de prédication nécessaire à l'endoctrinement, phase qui ne serait jamais passée inaperçue.

Puis, le comportement de la police de Habib Essid ministre de l'intérieur ( et ancien Chef de Cabinet du villisime Abdallah Kallel durant la période la plus sombre pour les droit de l'Homme en Tunisie), nous laisse perplexe à chaque fois : les policiers laissent faire ces délinquants en réagissant toujours avec un temps de retard. 

Enfin, le timing de ces évènements nous semble bien curieux. Il coïncide avec la manifestation organisé par le Conseil National pour les Liberté en Tunisie (CNLT) demandant à ce que les responsables des répressions et des meurtres des citoyens tunisiens soient jugés au lieu d'obtenir des promotions dans la hierarchie du ministère de l'intérieur.

Autre coïncidence, ces actes sont commis au moment même où Saida Agrebi, la célèbre  proxénète et bras droit de Leila Trabelsi gagne son procès. Évènement qui aurai dû indigner et scandaliser l'opinion public et l'alerter quant à notre appareil judiciaire manifestement toujours infestés de corrompus. passe simplement à la trappe médiatique; les débats publics étant dominé par l'épouvantail salafiste.

La preuve par l'image :

Et non, ce n'est pas le dernier gag de Mr Bean ! C'est la manifestation "salafiste" du 28 juin. Regardez-bien l'homme en blanc au premier plan qui a du mal à maintenir sa barbe qui se détache. a-t-on  de superglue au ministère de l'intérieur ?


video


Le mot  de la fin :
Toute Révolution est une guerre et chacun de nous est un soldat. N'ayez plus jamais peur de personne, ne désertez pas, l'avenir a encore besoin de vous.
Vous souhaitez enrichir le contenu de l'article avec d'autres informations et documents ? Laissez un commentaire.
 
Vous souhaitez suivre l'auteur de l'Article sur twitter ?  @yezzifokk  
Vous souhaitez partager l'Article sur facebook et twitter ? les boutons sont à votre droite
 

7 commentaires:

  1. Tu penses que des gens ont profité de l'action Touche pas à mes créateurs pour servir leurs propres intérêts?

    Elle était prévue pour le 12 juin si mes souvenirs sont exacts, mais a été retardée parce que rien n'était prêt. Qu'auraient donc fait ces gens alors? Ils auraient trouvé autre chose?

    Peut-être. Mais parfois, il ne faut pas se méfier vraiment de tout et tous.

    Et allahou a3lam.

    J'espère qu'un jour, nous aurons toutes les réponses à nos questions. Mais serions-nous encore de ce monde pour avoir accès aux livres d'histoire?

    RépondreSupprimer
  2. bon debut d'analyse, mais ça se repete en tunisie ce genre de pratique, esperons que grace aux soldats (qui deviendront plus nombreux) on pourras faire face à ce genre de manipulation et de deviation qui non pas de sens.

    RépondreSupprimer
  3. Salut Massir,
    Nous n'avons pas assez d’éléments pour faire éclater la vérité. J'essaye d'élaborer des scénarios possibles et cohérents à partir de ce que je trouve. Mais la vérité est encore ailleurs...

    Salut Nidhal,
    Blogger est une arme puissante, notre intelligence collective et connective peut ébranler la pire dictature qui soit.

    RépondreSupprimer
  4. J'espère que mon commentaire sera un enrichissement, déjà vous avez arrivé au coeur :

    Pour moi je n'exclue pas l'hypothèse d'un nouveau mouvement RCD'iste, mais qui est déguisé en salafiste...Ils touchent un point sensible chez les Tunisiens "la religion", justement pour un retour possible aux anarchies.

    "Toute Révolution est une guerre et chacun de nous est un soldat. N'ayez plus jamais peur de personne, ne désertez pas, l'avenir a encore besoin de vous"

    J'ai beaucoup aimé le finish, car nos ennemis sont maintenant connus quel que soit leur identité "RCD'istes, Salafistes, Soriatiste, Morjaniste, Fri3iste, Jeghamiste etc.." se sont tous des soldats de la contre-révolution...

    RépondreSupprimer
  5. j'ai vraiment du mal avec le raisonnement du "est ce une coincidence ? "
    Mais je vais quand meme essayer :)
    Le mec avec la barbe est de la police politique soit! qu'est ce que ça change? ce scénario se répète à chaque fois et dans différents pays arabes depuis 50 ans des islamistes intégristes sont manipulés (et ils sont les plus manipulables) ils dépassent les limites font des conneries et hop répression et le tour est joué ça n’empêche pas qu'une chose est sure y'a un bon paquet qui sont la pr défendre leur religion ou je ne sais quoi !!

    Pour le timing Le fait que Ennahdha sorte de la CISROR à ce moment précis :))) c'est pas de la coincidence ça ?

    Pour l'histoire de l'intervention de la police ce point n'a pas été souligné à ma connaissance par les gens qui ont dit avoir appelé la police.

    ptite précision le salafisme est beaucoup plus complexe ce n'est pas deux courants un pprédicateur et un Djihadiste et basta c'est un raccourci qui écarte le seul courant qui me parait responsable de cette mascarade

    RépondreSupprimer
  6. j'aime bien le mot de la fin! il faut lutter contre les deux fléaux en même temps.obscurantistes salafistes d'un côté. et RCD+Corrompus+police politique de l'autre.et insister sur le fait que ces derniers sont beaucoup plus puissants. "tounes tounes lel 7oriya lé tajamo3 lé rej3iya"

    RépondreSupprimer
  7. @Miles Lazy, tu semble bien t'y connaitre en salafisme. Comme tu as du lire, RRW est ouvert au contribution.
    Tu peux développer s'il te plait et j'intégrerai tes commentaires dans l'article.

    RépondreSupprimer

Contrat Creative Commons
readwriteworld de readwriteworld est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Partage à l'Identique 3.0 non transcrit.
Basé(e) sur une oeuvre à www.readwriteworld.blogspot.com.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à www.readwriteworld.blogspot.com.